Retour à l'accueil Aller à la recherche Aller au contenu
 
WebTv Picardie

La Paix d’Amiens (1802)

Par Patrice Éloy
le 20 décembre 2013


Choisie par Napoléon, Premier Consul, pour être le siège des négociations de paix, la petite ville provinciale d’Amiens est troublée dans sa tranquillité et placée brusquement sous les regards de toute l’Europe. Des enjeux internationaux concernant toutes les parties du monde vont y être débattus par les délégations qui y résident pendant plusieurs semaines.

Après dix années de guerre ininterrompue, la paix est enfin de retour. Mais signée solennellement le 25 mars 1802 dans l’Hôtel de Ville d’Amiens, cette paix ne durera qu’un an... Alors, une paix pour rien ?

1802, c’est aussi une année-charnière dans cette période de bouleversements : dix ans après s’être affranchie du régime monarchique, la France connaît l’affirmation d’un pouvoir personnel qui va s’exercer sur elle en même temps que sur l’Europe entière et lui imprimer une marque durable.

Cette « paix d’Amiens » qui ne règle rien va laisser en tout cas le champ libre à Napoléon Bonaparte pour déployer ses ambitions.

Une fois de plus, l’Histoire est passée par la Picardie...

À propos du conférencier :
Patrice Eloy est un amateur d’Histoire s’intéressant particulièrement aux grands événements de l’Histoire en Picardie. Il propose notamment un cycle de conférences à l’Institut Universitaire Tous Ages.



Par EPAM - Chaîne Histoire - Publié le 20/12/2013




Lecteur exportable
EPAM
 
: Toutes les vidéos
Région Hauts-de-France  |   Plan   |   Mentions légales   |   Toutes les vidéos   |   Toutes les émissions   |   Les contributeurs de A à Z   |   CGU   
RSS   Facebook   Twitter