Retour à l'accueil Aller à la recherche Aller au contenu

Mot-clé : théâtre

148 vidéo(s)

La Région Hauts-de-France en Avignon 2017
Du 7 au 30 juillet 2017, la Région accompagne 14 compagnies des Hauts-de-France au festival off d'Avignon.

Plus d’informations : www.hautsdefrance.fr


-
En t’attendant par la Cie Des petits pas dans les grands
En t’attendant, d’après le livre illustré d’Émilie Vast mêle danse, L.S.F et marionnettes pour plonger le spectateur dans la grossesse d’une maman qui regarde la nature, comme elle, se transformer. « On voit tout d’abord une chenille se métamorphoser en papillon, des têtards qui deviennent grenouilles, des fleurs devenir fruits.»

Du 7 au 30 juillet, la Région accompagne 14 compagnies des Hauts-de-France au festival Off d’Avignon.


-
Regarde les lumières mon amour par la Cie Les fous à réaction
En 2013, Annie Ernaux a tenu le journal de ses allées et venues dans un hypermarché. Loin de se résumer à la corvée des courses, le monde de la grande surface est ici perçu comme « un grand rendez-vous humain », une façon de parler de la vie moderne. Les fous à réaction [associés] ont choisi d’en faire un spectacle. Une comédienne incarne les mots d’Annie Ernaux, avec en contrepoint, des témoignages vidéo d’habitant-e-s, interviewé-e-s dans les villes où le spectacle a été joué.

Du 7 au 30 juillet, la Région accompagne 14 compagnies des Hauts-de-France au festival Off d’Avignon.


-
Madame Placard à l’hôpital par la Cie Esprit de la forge
Contre la douleur, il y a les antalgiques, l’amour et la consolation. Madame Placard est femme de ménage dans un hôpital, et, la nuit, l’hôpital est un monde étrange… Drôles de rencontres entre Madame Placard et des patients fort mal-en-point, aussi humains que fantastiques mais qui tiennent debout !

Du 7 au 30 juillet, la Région accompagne 14 compagnies des Hauts-de-France au festival Off d’Avignon.


-
L’Ogrelet par la Cie Théâtre de paille
« Dans l’héritage, on n’est pas obligé de tout prendre ! ». Pour l’Ogrelet, mi-ogre, mi-humain, c’est compliqué. Un spectacle visuel et sonore où humour et pertinence célèbrent l’émancipation, le combat contre « l’ogreté ». Un texte poétique sur la liberté, les relations filiales.

Du 7 au 30 juillet, la Région accompagne 14 compagnies des Hauts-de-France au festival Off d’Avignon.


-
Défaite des maîtres et possesseurs par la Cie Franchement tu
Une nouvelle espèce est apparue sur Terre. Elle nous a supplantés au sommet de la chaîne alimentaire, et nous impose le sort que nous réservions plus tôt aux animaux. Malo est de cette espèce, il aime Iris. Mais Iris est humaine. La compagnie franchement, tu adapte Défaite des maîtres et possesseurs, à la fois apocalypse futuriste et roman d’amour, où la puissance des sentiments remet en cause radicalement l’ordre de notre monde.

Du 7 au 30 juillet, la Région accompagne 14 compagnies des Hauts-de-France au festival Off d’Avignon.


-
Ma Science-Fiction par la Cie Anima Motrix
Une chambre d’ado la nuit, les années 80, une star de la pop et d’audacieuses voyageuses du futur... Voici les composants avec lesquelles Alix, 15 ans, bricole sa science-fiction. Entre voyage temporel, fantaisie spéculative et dystopie musicale, Ma Science-Fiction met en jeu les peurs adolescentes et dresse le portrait d’une époque cynique. Un véritable OVNI : Objet Vibrant Naturellement Irraisonnable.

Du 7 au 30 juillet, la Région accompagne 14 compagnies des Hauts-de-France au festival Off d’Avignon.


-
La petite marchande d’histoires vraies par la Cie L’Echappée
Dans un camp de réfugiés en Irak près de la frontière syrienne, Andersen, volontaire humanitaire, marchande avec une fillette des flacons vides contre des histoires. Discrètement, furtivement, l’obscurité recule. Quant à savoir si la petite marchande existe pour de vrai, ça c’est une autre histoire…

Du 7 au 30 juillet, la Région accompagne 14 compagnies des Hauts-de-France au festival Off d’Avignon.


-
Sans laisser de trace... par la Cie La langue pendue
Dans ce spectacle bouleversant, sans fard ni pathos, accompagné par la musique multiple et subtile de Nicolas Ducron, Rachid Bouali redonne voix à ceux que l'on n'entend plus, que l'on ne veut plus voir : les réfugiés, mais aussi les passeurs et les riverains de la Jungle. C'est avec la juste distance du comédien, la force et le talent du conteur, l'humour aussi, qu'il nous embarque, nous secoue, nous réveille.

Du 7 au 30 juillet, la Région accompagne 14 compagnies des Hauts-de-France au festival Off d’Avignon.


-
J’ai 17 pour toujours par la Cie des Docks
Stella et Adèle ont 17 ans. Tous les jours, elles se retrouvent sur le toit-terrasse d’un immeuble. Stella compte les fenêtres allumées, observe les gens qui passent, qui vivent, qui courent. Adèle attend que son fiancé l’appelle. Chacune d’elles, pour échapper à son histoire, invente les histoires des autres, histoires d’amour, de trahison, de solitude, histoires de haine. C’est ainsi qu’elles imaginent leur vie d’adulte. Elles n’en veulent pas.

Du 7 au 30 juillet, la Région accompagne 14 compagnies des Hauts-de-France au festival Off d’Avignon.


-
Fils unique d’une famille nombreuse par la Cie l’aventure
Quoi faire de sa vie quand on est un élève moyen issu d’une famille qui a peu de moyens... Comme tant d’autres, Willy n’a pas vraiment choisi. Porté par la vie et les rencontres, il est tour à tour peintre, poseur de portes, armurier, ouvrier chez Peau Douce, assistant vétérinaire, camelot, automate humain, ... Chaque fin de contrat est une nouvelle chance. De chaque emploi, il fait une vocation : toujours motivé, Willy, quelle que soit la tâche, il s’adapte ! Qu’importe les chutes, il s’accroche, il s’obstine ! Le présent l’occupe à cent pour cent et réciproquement ! Et voilà qu’un beau jour c’est un plateau de théâtre qu’on lui donne à occuper ! Il ne le lâchera plus. 47 années à raconter au présent ! Pour notre plus grand bonheur ! Car si Willy est unique, sa vie est plurielle : la nôtre s’y trouve immanquablement !

Du 7 au 30 juillet, la Région accompagne 14 compagnies des Hauts-de-France au festival Off d’Avignon.


-
Je suis la honte de la famille par Spoutnik Theater Cie
Martin = 10 ans = 7 jours pour tomber amoureux Martin vient d’avoir dix ans et il n’est toujours pas amoureux. Une catastrophe. Car, dans sa famille, tout le monde est marié. Martin prend donc une grande décision : dans une semaine, il sera amoureux et il se mariera dans la foulée. Tout devrait être simple. Mais voilà, tout est compliqué et chaque parole, chaque expression des parents, de son frère, de ses amis sont des signaux négatifs et la vie de ce garçon de dix ans risque de tourner au vinaigre s'il ne trouve pas une solution. Spectacle adapté du roman jeunesse d'Arnaud Cathrine : « Je suis la honte de la famille » fera voir et entendre la famille, les amis d'un garçon pris dans la tourmente d'un nouveau problème : l'amour...


-
Edgar paillettes par la Cie La manivelle Théâtre
Henri a l’impression d’être invisible. Tout le monde n’en a que pour son petit frère Edgar qui se costume tous les jours et parle en poèmes. Même la fée des dents lui accorde des droits spéciaux ! Il est temps pour Henri de montrer qui il est ! Comment trouver sa place aux côtés d’un enfant si singulier ? Avec sa scénographie à la fois simple et dynamique, et ses personnages tendres ou fantaisistes (Vicky Hulk, la fée des dents...), Edgar Paillettes touche droit au cœur des enfants. Et chacun peut se reconnaître dans le personnage d’Henri et dans ses contradictions : à la fois jaloux de ce petit frère si envahissant, et pourtant débordant d’affection.

Du 7 au 30 juillet, la Région accompagne 14 compagnies des Hauts-de-France au festival Off d’Avignon.


-
Moustaches par la Cie Zapoï
Dans un univers surréaliste à la croisée des ciels de Magritte, une marionnettiste et une contrebassiste déploient leur art et invitent à se questionner sur l’identité, la différence et le regard que l’on pose sur le monde. Ce spectacle propose avec poésie et tendresse une exploration de notre inscription dans le monde et du lien invisible que l’on tisse avec l’autre. « Une œuvre d’art devrait toujours nous apprendre que nous n’avions pas vu ce que nous voyons » Paul Valéry.

Du 7 au 30 juillet, la Région accompagne 14 compagnies des Hauts-de-France au festival Off d’Avignon.


-
Eperlecques par la Cie HVDZ
C’est le récit d’une adolescence porté par plusieurs voix. Celle de Lucien qui affronte les dernières années du collège. Celles de sa famille dont les souvenirs créent un récit en mosaïque. Celle d’un conférencier omniscient qui travaille encore avec des transparents et un rétroprojecteur, qui observe et décrypte ce qui dépasse les individus. C’est un village-prétexte, un espace de départ dans lequel ce professeur toutes matières confondues zoome jusqu’à se trouver dans la tête de Lucien. Un prétexte pour parler de la violence du collège, des premiers émois (homo)sexuels, de ce qu’on dit (ou pas) en famille, de l’adolescence à la campagne. L’enthousiasme du conférencier, son décalage et les sentiments emmêlés de Lucien nous dressent une sociologie de l’intime, une géographie des désirs.

Du 7 au 30 juillet, la Région accompagne 14 compagnies des Hauts-de-France au festival Off d’Avignon.


 
 
Région Hauts-de-France  |   Plan   |   Mentions légales   |   Toutes les vidéos   |   Toutes les émissions   |   Les contributeurs de A à Z   |   CGU   
RSS   Facebook   Twitter